Depuis fin mars 2018, les consommateurs en situation de précarité énergétique (ceux dont la facture d’énergie représente plus de 10 % de leur budget) bénéficient du chèque énergie pour les aider à payer leurs factures. Ce nouveau dispositif de l’État remplace les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz.

QUI EST BÉNÉFICIAIRE
DU CHÈQUE ÉNERGIE ?

Le chèque énergie est adressé directement aux foyers concernés, sous condition de ressources, à partir des informations transmises par les services fiscaux. Concrètement, si vous êtes éligible, vous recevez automatiquement votre chèque. Vous n’avez aucune démarche à réaliser.
Selon les revenus et la composition du foyer, l’aide s’établit entre 98 € et 277 €, avec une moyenne de 200 €.
Ce dispositif donne aussi accès à des droits connexes : mise en service gratuite, protection contre les réductions de puissance en hiver, abattement de 90 % sur une remise en service après coupure.

COMMENT
L’UTILISER ?

Le chèque énergie peut être utilisé à la fois pour financer la fourniture d’électricité, de gaz, de fioul domestique, de bois et de gaz propane mais aussi pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Seul le plein d’essence ne peut pas être payé avec.

Pour régler les dépenses d’énergie, il vous suffit d’envoyer votre chèque énergie à votre fournisseur accompagné d’une copie d’une facture faisant apparaître vos références clients. Vous pouvez également l’utiliser en ligne sur le portail chequeenergie.gouv.fr (pour les fournisseurs qui proposent cette fonctionnalité).

Si vous optez pour des travaux de rénovation énergétique, ils doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE « reconnu garant de l’environnement ». Les professionnels dits « acceptants», seront tenus d’accepter ce chèque en guise de paiement.

En savoir plus

www.chequeenergie.gouv.fr

0 805 204 805