Historique du SICECO

1920 à 1930
Constitution des Syndicats d'Électrification qui vont mettre en place et gérer les premiers réseaux électriques qui alimentent quelques communes proches d'un site de production d'électricité (barrage, usine thermique, ...)

1947
Création du SICECO qui regroupe 21 SEP (Syndicat d'Électrification Primaire) et 77 communes isolées. Adoption de ses statuts, complétés en 1961 et modifiés en 2005 puis en 2008. Au départ, la mission principale du SICECO concerne les travaux d'électrification rurale.

1992
En 1992, les travaux d'éclairage public viennent étoffer les missions du SICECO par le transfert de la maîtrise d'ouvrage des communes au Syndicat.

1997
Création d'un Service "Ticket bleu – extensions".

1998
Le nouveau Cahier des Charges de Concession est signé entre le SICECO et EDF pour une durée de 30 ans.

2001
Premières missions dans le développement des énergies renouvelables.

2004
Développement de la Maîtrise de la Demande d'Energie («MDE micro») en cas de dissimulation des réseaux électriques.

2007
Des diagnostics énergétiques du patrimoine bâti sont proposés aux communes.

2009
Le 1er janvier le SICECO devient Syndicat Intercommunal d'Energies de Côte-d'Or.

2010
Une réforme statutaire intègre les communications électroniques dans les missions du SICECO.

2011
Beaune adhère au SICECO à compter du 1er avril.

2012
Châtillon-sur-Seine adhère au SICECO à compter du 1er janvier.

2013
Rougemont adhère au SICECO à compter du 1er janvier

 

 

 

inscription à la newsletter
Accès SIG