Réunions de CLE
Les Commissions Locales d'Énergie se réuniront du 29 mars au 18 avril.


2015, l'année de toutes les énergies en Côte-d'Or

 

Jacques Jacquenet, Président du SICECO (Syndicat d’Énergies de Côte-d’Or) a récemment convié élus, partenaires et entreprises pour la traditionnelle présentation de ses voeux.
2014, une année de transition
Après avoir rappelé, suite aux événements tragiques qui ont endeuillé récemment notre pays, que la liberté d’expression et la tolérance sont des valeurs fondamentales de la  République, que ces valeurs lui sont chères et qu’il faut les défendre partout et à tout moment, Jacques Jacquenet a dressé un bilan rapide de l’année écoulée. 
L’événement principal fut la tenue des élections municipales à la suite desquelles les instances du Syndicat ont été renouvellées, notamment le Comité Syndical qui a de nouveau témoigné sa confiance à Jacques Jacquenet et l’a reconduit à la présidence du SICECO pour 6 ans. La loi MAPTAM (Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) du 27 janvier 2014 et la transformation du Grand Dijon (auquel adhèrent 7 communes du SICECO) en Communauté urbaine ont conduit le Syndicat à modifier ses statuts afin qu’il devienne un Syndicat mixte fermé.
Cap sur 2015
Sans conteste, 2015 sera l’année de l’énergie pour le SICECO. C’est une opportunité de développement pour les collectivités territoriales, sans toutefois négliger le cœur de métier du Syndicat : les réseaux, l’éclairage public, la maîtrise de l’énergie. 
La nouvelle année devrait voir se lever les incertitudes qui pèsent sur les syndicats d’énergies avec le vote de deux projets de loi importants : le projet de la loi sur la nouvelle organisation territoriale, en débat actuellement au Sénat, et le projet de loi sur la transition énergétique pour une croissance verte, qui doit passer en février devant le Sénat après avoir été adopté par l’Assemblée Nationale. 
Parmi les projets, on notera la création d’une SEM (Société d’Économie Mixte) de production d’énergies renouvelables, le schéma régional pour l’implantation des bornes de recharge pour véhicules électriques ou encore la poursuite de l’accompagnement des deux Communautés de communes (Bligny sur Ouche et Nuits Saint Georges) engagées dans une démarche pour devenir Territoires à Énergie Positive (TEPos).

Jacques Jacquenet, Président du SICECO (Syndicat d’Énergies de Côte-d’Or) a récemment convié élus, partenaires et entreprises pour la traditionnelle présentation de ses voeux.

2014, une année de transition
Après avoir rappelé, suite aux événements tragiques qui ont endeuillé récemment notre pays, que la liberté d’expression et la tolérance sont des valeurs fondamentales de la  République, que ces valeurs lui sont chères et qu’il faut les défendre partout et à tout moment, Jacques Jacquenet a dressé un bilan rapide de l’année écoulée. L’événement principal fut la tenue des élections municipales à la suite desquelles les instances du Syndicat ont été renouvellées, notamment le Comité Syndical qui a de nouveau témoigné sa confiance à Jacques Jacquenet et l’a reconduit à la présidence du SICECO pour 6 ans.
La loi MAPTAM (Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) du 27 janvier 2014 et la transformation du Grand Dijon (auquel adhèrent 7 communes du SICECO) en Communauté urbaine ont conduit le Syndicat à modifier ses statuts afin qu’il devienne un Syndicat mixte fermé.

Cap sur 2015
Sans conteste, 2015 sera l’année de l’énergie pour le SICECO. C’est une opportunité de développement pour les collectivités territoriales, sans toutefois négliger le cœur de métier du Syndicat : les réseaux, l’éclairage public, la maîtrise de l’énergie. 
La nouvelle année devrait voir se lever les incertitudes qui pèsent sur les syndicats d’énergies avec le vote de deux projets de loi importants : le projet de la loi sur la nouvelle organisation territoriale, en débat actuellement au Sénat, et le projet de loi sur la transition énergétique pour une croissance verte, qui doit passer en février devant le Sénat après avoir été adopté par l’Assemblée Nationale. 
Parmi les projets, on notera la création d’une SEM (Société d’Économie Mixte) de production d’énergies renouvelables, le schéma régional pour l’implantation des bornes de recharge pour véhicules électriques ou encore la poursuite de l’accompagnement des deux Communautés de communes (Bligny sur Ouche et Nuits Saint Georges) engagées dans une démarche pour devenir Territoires à Énergie Positive (TEPos).

inscription à la newsletter
Accès SIG